• LA LETTRE DE MARQUE


    Comme vous le savez désormais, les corsaires ne sont pas des pirates mais obéissent à des règles de conduites strictes.

    Pour faire la course en toute légalité ils devaient être détenteur d'une lettre de marque ou lettre de course.
    lettre de marque
    Une lettre de marque est un document officiel délivré par un gouvernement permettant à un agent désigné de rechercher, saisir et détruire les effets personnels d'un opposant ou les équipements d'une nation adverse. Le détenteur d'une telle autorisation est autorisé à "courir sus" aux ennemis de son pays en temps de guerre.
    A ce titre il doit respecter certaines conditions pour bénéficier du statut de corsaire, il doit  :
         - n'attaquer que les navires ennemi et respecter les navires battant pavillon neutre;
         - respecter les us et coutumes de la guerre navale, comme par exemple de tirer un coup de canon et de hisser son pavillon national avant de passer à l'attaque;
         -  traiter les personnels capturés suivant leur rang, comme des prisonniers de guerre;
         - déclarer toutes ses prises dés son retour aux commissaires chargés de procéder à leur répartition.

    En cas de manque à ces règles il sera traité en pirate. Ce mauvais traitement à failli arriver à Duguay Trouin qui n'a pas tirer de coup de semonce et hisser son pavillon en attaquant un navire ennemi. Il n'a du son salut qu’à une fuite audacieuse.

    Les premières lettres de marques sont apparues au moyen âge. Elles autorisaient leur détenteur à se faire justice. La victime d'un vol en mer avait le droit de reprendre ses propres biens ou l'équivalent sur son agresseur, ses parents ou ses amis.

    A partir du règne de Louis XIV, les lettres de marques ont servi de contrat invitant les corsaires à lancer des raids sur les marchands de pays concurrent. La plupart des corsaires naviguaient sur des navires affrétés par des armateurs et parfois par le roi.

    La " Course " a été abolie en 1856 par la déclaration de Paris. Toutefois les USA n'en sont pas signataires. Le congrès conserve toujours le droit d'accorder des lettres de marques à des sociétés privées sur mer ou sur terre. Récemment, en 2007 la société privée américaine, PITRIS, s'est vu accorder une lettre de marque pour traquer les pirates dans le Golfe d'Aden

     
    « Papy !!! c'est quoi un flibustier ?.....L'AMOUR VACHE... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Mars 2010 à 12:00
    La marine s'entraîne à la lutte contre la piraterie mercredi 10 MARS 2010, 12:17 France Plusieurs bâtiments de la marine nationale dont une frégate participaient mercredi à un exercice de lutte contre la piraterie au large de Belle-Ile-en-Mer, dans le Morbihan, en présence du chef d'état major de la Marine (CEMA), l'amiral Pierre-François Forissier, selon le Sirpa marine. "C'est un exercice de circonstance pour entraîner et actualiser les connaissances des équipages avant le déploiement des bateaux dans l'océan Indien", a déclaré le porte-parole du CEMA, le capitaine de vaisseau Hugues du Plessis d'Argentré joint par l'AFP, confirmant une information du Télégramme. Cette opération "de grande ampleur" qui s'inspire de l'affaire du Ponant reproduit "les conditions d'intervention pour la libération d'otages détenus par des pirates", selon le quotidien finistérien. "C'est la goélette école Etoile, basée à Brest, qui a été choisie pour être la cible des pirates. Des forces spéciales et leurs canots rapides d'intervention sont associés au scénario", précise le journal. Depuis vendredi, 35 pirates ont été capturés dans l'Océan indien par la frégate française Nivôse lors de quatre opérations dans le cadre de l'opération européenne Atalante. En avril 2008, des pirates somaliens s'étaient emparés du trois-mâts de luxe français Ponant, retenant à bord les 30 membres d'équipage dont 22 Français. Une semaine plus tard, l'équipage avait été libéré après le versement par l'armateur d'une rançon de deux millions de dollars. Les forces spéciales françaises avaient également lancé une opération contre les pirates, arrêtant six d'entre eux et récupérant une partie de la rançon. (source AFP)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :