• LE CHATEAU DE FALLAVIER

    Préambule:
    Il existe de nombreux articles sur ce chateau qui font tous référence à la meme source, C'est pour cette raison que je vous renvoi aux liens suivant pour son histoires et son architecture.

    Site de la ville de St Quentin Fallavier
    Site de Fabrice Mrugala sur le moyen age

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     Sans titre-1-copie-2Le chateau de Fallavier est construit vers 1280 sur l’éperon barré du Relong. Au sommet de la colline, les bâtiments castraux, avec salle d’apparat, chapelle, appartements du châtelain et communs, se concentrent au pied d’un puissant donjon circulaire. 
    Le dispositif défensif est complété  par une basse-cour entourée d'une muraille qui englobe plus 14 000 m².

    Abandonné le château fut démantelé sur ordre de Richelieu en 1634.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Dimanche 25 mars, 10h00 réveil naturel, temps superbe, soleil, ciel bleu. Que faire ? Et si l'on allait visiter à un vieil ami de longue date : Le château de Fallavier. Coup de fil à des amis, histoire de partager un bon moment et c'est parti. Ray ban, casquette western, béquilles et appareils photos en position de combat, c'est Papy qui part en campagne, clopin, clopan, accompagné par un brillant équipage, l'une bras en écharpe, l'un essoufflé, ma moitié pliée en deux...« Fallavier nous voila ! Force et courage ».

    Arrivé au pied de la colline de Relong nous laissons là la chariote sur le parking prévu à cet effet.

    Trèves de plaisanterie, passons aux choses sérieuses. Comment aborder cette visite ? C'est la première fois que j'écris un tel article. Temps de réflexion. Euréka ! C'est tout simplement une "mission de reconnaissance d'ouvrage d'art"  comme au bon vieux temps. Un rapport de mission de reco certes c'est précis et concis (excellent pour un historien), mais que c'est ennuyeux et barbant à lire. Donc retour à la case départ, mais pas de panique, on s'adapte, on improvise, on domine. Ca je sais faire...C'est donc un Papy confiant qui part à l'assaut de la forteresse, heu!!!! de la ruine. « Dis Papy c'est qui la ruine ?» - « Ptit, t'ai rien dmandé ».

     UNE PREMIERE ENCEINTE nous accueille, pas très haute, pas très épaisse, parcourue à intervalle régulier par des meurtrières. Surprise, pas de tour apparente le long de cette muraille. Je n'y connais rien en architecture des châteaux forts, mais le "militaire" s'interroge. Bizarre cette enceinte sans tour qui me parait opposé qu'une faible résistance à une attaque. De surcroit une fois prise elle pourrait offrir une protection aux attaquants. Plus surprenant encore, pas de défenses apparentes à l'entrée. Point de châtelet, de barbacane et autre défense, juste un pan de muraille perpendiculaire à l'entrée. Je fais le tour de l'enceinte, hauteur et épaisseur très variables suivant les endroits, toujours pas de tour. Elles ont peut etre été rasé, mais aucune trace de fondation...il faudra que je me renseigne.

    chateau-de-St-Quentin-Fallavier-040bis-copie-1.jpg

     compo-enceinte-1.jpg

    UNE DEUXIEME ENCEINTE qui ceinture le donjon et divers bâtiments nous apparait au sommet de la colline. La c'est du sérieux. Emporté par l'enthousiasme de la découverte et l'exaltation qui émerge des lieux, béquilles sous bras, je voltige de-ci, de-là, sur les divers ouvrages. Recoin, niches, chemin de rondes, donjon, subissent le piétinement de mes béquilles.  Quant aux visiteurs, coups d'assommoir se prennent, par l'appareil photo qui balance tel un bélier suspendu à mon coup...

    Frénésie passée et calme revenu, premières impressions à chaud:
     
    - La restauration des lieux privilégie la sécurité des visiteurs au détriment de l'histoire et du respect des matériaux traditionnel. Trop de béton, un mur d'enceinte parait neuf, pour ne pas dire moderne, les rambardes d'aciers envahissent le paysage. Déception, no comment, je vais me faire des ennemis.

    - Le dernier maitre d'œuvre semble avoir privilégié le confort, parfois au détriment de la défense. De larges ouvertures apparaissent dans les murailles, au niveau de la grande salle et de la chapelle.
    En cas d'attaque frontale les remparts ne bénéficient pas d'appui. Pas de tour d'angles, pas de tour de flanquement, pas de mâchicoulis ou d'ouvrages avancés.
    Murailles très exposées à une attaque de sape, en particulier le rempart nord.
    La seule défense crédible reste le donjon, mais dans l'incapacité d'appuyer une attaque des remparts. Le terme appuyer signifie: neutraliser. En résumé, contrairement à ce que disent les différents auteurs que j'ai lu ce château me parait bien vulnérable, pour "une véritable place forte capable de défendre un territoire et mettre le seigneur à l'abri de toute attaque"...mais je rappel que je n'y connais rien en chateau fort...

     

    PLAN GENERAL DU CHATEAU

    croqui-du-chateau.jpg

     

    ENCEINTE DU CHATEAU  chateau-fallavier.jpg

      Sur ces photos on peut remarquer de larges ouvertures, sur la première photo une ouverture sur la grande salle, sur la quatrième photo une ouverture sur la chapelle.

    ENTREE DU CHATEAU

    chateau-st-quentin-fallavier.jpg


     LE DONJON
     DONJON-1.jpg

     Intérieur du donjon donjon-fallavier.jpg 

    Le donjon m'intriguechateau-de-St-Quentin-Fallavier-049bis-copie-1.jpg   LES LOGIS grande salle copie

    PUIT-copie-1.jpg
    ARMORIAL DU CHATEAU DE FALLAVIER

    La création de ces armoiries m'a pris trois jours de travail à temps plein. Lors de cette réalisation j'ai remarqué de nombreuses erreurs dans l'armorial situé dans le donjon du château. ARMOIRIALe

     

     RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

    Le château est librement accessible au public, les dimanches et jours fériés de 15h à 18h30, de mars à octobre.

    La ville de Saint Quentin fallavier propose des animations gratuites durant l'année sous forme de reconstitutions historiques : démonstration de combats et scène de la vie quotidienne du Moyen Age avec la compagnie Excalibur. http://www.xkrhone.com/spip/

    Prochains rendez-vous: 
                                                       dimanche     15  avril  2012
                                                       dimanche     27  mai   2012  
                                                       dimanche     24  juin   2012

     

    ANNECDOTE

    Plusieurs scène de KAAMELOTT, la célèbre série française humoristique diffusée sur M6 ont été tourné au châateau de FALLAVIER.
    Le réalisateur Alexandre ASTIER connait bien ce site, car il est originaire de LYON.

      

     
    « ETRE ASSIS TUE...FAST FOOD PRATIQUÉ..., FAST DEPRESSION ASSURÉE... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 12:00
    Bjr concernant ta question sur les trous de la tour de Fallavier: Lors de la construction, on utilise aussi le bois pour les ƒchafaudages et les machines de levage. La cage  ƒécureuil, construite par le charpentier, est une machine de levage. C’est l’ancˆêtre de la grue. Cet engin est constituƒ d’une roue. En tournant, la roue entra‰ine une corde, reliƒé à un m€at. Gr€ace à la poulie fixƒée sur ce m€at, on pouvait soulever jusqu’ 500 kilos ! L’ƒéchafaudage sert aux ouvriers à travailler en hauteur lors la construction d’un mur. Il est forméƒ de grosses poutres horizontales, appelƒes boulins. Ces poutres sont placƒes provisoirement dans la ma‡çonnerie. Elles supportent les platelages (planches) sur lesquelles circulent les ouvriers. Une fois l’ƒchafaudage enlevƒ, les trous des poutres restent visibles. On les appelle les trous de boulins. Ces trous sont encore visibles sur beaucoup de b€timents comme au cha€teau de la Hunaudaye. (http://www.la-hunaudaye.com/fileadmin/users/hunaudaye/scolaires/la_construction.pdf) Voila au plaisr de se rencontrer à Fallavier. Wulfgard Varulvson (Asso Hugin et Munin - Grenoble)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :