• LES ARTISANS DE GUEDELON

     

    Dans l'Yonne en Bourgogne, entre St sauveur en Puisaye et St Amand en Puisaye une cinquantaine d'artisans passionnés relèvent un défi hors du commun : construire un château fort avec les moyens et les techniques pratiquées au Moyen-age

    Ce site a été choisi car il met à disposition toutes les matières premières nécessaires à la construction : pierre, bois, terre, sable, argile...des carriers, tailleurs de pierre, maçons, bûcherons, charpentiers, forgeron, tuiliers, charretiers, vannier, cordier... bâtissent jour après jour un véritable château fort renforcé ponctuellement par de nombreux bénévoles.

    Ce chantier, débuté en 1997, devrait durer environ 25 ans.

    A ce jour le logis seigneurial est hors d'eau, la tour maîtresse et la tour de la chapelle sont déjà impressionnante, les tours d'angle, le châtelet et les courtines commencent à s'élever.

     LES ARTISANS DE GUEDELON

     

    Pour tout connaitre sur ce site exceptionnel je vous propose de suivre ces liens:

     http://www.guedelon.fr/fr/l-aventure-guedelon_01.html

     http://fr.wikipedia.org/wiki/Gu%C3%A9delon

    Quant à moi je vais vous présenter les héros de cette aventures: LES ARTISANS

    N'hésitez à échanger avec eux, ceux sont tous des passionnés qui ne sont pas là par hasard. Ils vous parlerons certes de leur métier et de l'amour du travail bien fait, mais si vous savez capter leur attention ils vous conterons milles et unes histoires sur la vie au Moyen-age, sur les plantes et bien d'autres choses.

    Vous qui allez visiter ce Chantier exceptionnel, sachez que la richesse de ce site se sont surtout ces hommes.

    La plupart des textes sont extraits du dépliant "guide de visite"

     

    LES CARRIERS

    Pas de château sans pierre et il en faudra environ 60 000 tonnes pour construire le château de Guédelon.

    La pierre de la carrière est du grès ferrugineux. Sa couleur "rouille" visible sur les photos est due à la présence de fer.

    L’extraction : dans le bloc de pierre, on perce des trous en ligne appelés emboitures et dans lesquels on place des coins en métal. Les carriers frappent avec une masse et l'onde de choc va provoquer une poussée latérale qui va fendre la pierre en suivant l'alignement naturel de la pierre.

    L'utilisation : on trouve différentes qualités de pierre. La plus dure est utilisée comme pierre d'œuvre par les tailleurs pour devenir des des pierres de parement, des corbeaux, des linteaux... La pierre la plus tendre sert dans le remplissage intérieur des murs.

    A la carrière, on extrait aussi du sable pour la fabrication des mortiers et de l'ocre pour les poteries ou les carreaux de pavement.

    carriers

    Les carriers dégrossissent une pierre

    LES TAILLEURS DE PIERRE

     

    Ils taillent le grès extrait de la carrière et peuvent travailler de la pierre calcaire (pierre blanche) pour des ouvrages d'art tels que des fenêtres, des portes, des nervures de voute...C'est un calcaire dur qui provient d'une carrière située à 30 kilomètres du chantier.

    Les tailleurs de pierre maitrisent la géométrie et se servent d'un plancher d'épure pour dessiner au sol les ouvrages à réaliser.

    Le bloc de pierre est installé sur un tas de bois. Les gros cordages appelés torches, permettent d'absorber les ondes de choc et de protéger les arêtes de la pierre.

    Le temps de taille est très variable en fonction de la nature de la pierre (grès ou calcaire) et de la complexité de l'ouvrage à réaliser.

    Les tailleurs gravent sur les pierres une fois terminées deux types de marques lapidaires : la marque de tailleur qui permet de contrôler le travail réalisé et la marque de pose qui indique l'emplacement précis ou doit être posée la pierre par rapport à celles déjà assemblées. Au Moyen-âge l'œuvrier était payé à la pierre taillée.

    Les principaux outils utilisés par les tailleurs sont : la broche, la chasse, le ciseau, le taillant et la massette.

    tailleur de pierre

    Taille d'une pierre de parement en grès

    tailleur de pierre

    Taille d'une pierre calcaire

    LES MACONS

    Les maçons utilisent du mortier pour coller les pierres entre elles. Le mortier est obtenu en mélangeant de la chaux aérienne, du sable et de l'eau. Le mortier sèche lentement et permet une certaine élasticité des maçonneries. Pour des raisons de sécurité, la chaux n'est pas fabriquée sur place mais par un chaufournier de manière artisanale.

    Les maçons doivent être très précis et vérifier sans cesse les alignements. Pour contrôler l'horizontalité, ils se servent du pendiculaire et pour contrôler la verticalité, ils utilisent le fil à plomb. Les maçons se servent également de l'équerre pour vérifier les angles et de la pige pour prendre les mesures.

    C’est sur un plancher en bois que les œuvriers réalisent le mortier. Il existe deux types de mortiers : les mortiers de parement, un peu gras, composés d'une dose de chaux pour trois doses de sable et les mortiers de remplissage, plus maigres composés d'une dose de chaux pour quatre doses de sable.

    En suivant ce lien vous découvrirez le site d'un maçon de Guedelon :

    http://www.benevoleguedelon.com/pages/Les_Appareilleurs-445617.html

    maçon

    Préparation du mortier

    maçons

    Réalisation du blocage ( remplissage du cœur du mur avec des pierres grossières )

    LES BUCHERONS

    La forêt entourant Guédelon est une foret de chênes. Ils sont choisis, puis abattus en fonction de la taille et de la forme de la pièce de bois à réaliser. Ainsi certaines pièces courbes seront taillées dans des arbres ayant déjà cette courbure naturelle. une fois à terre, les futs de chêne son équarris ( rendus carré ) pour former les charpentes, le pont dormant ( pont en bois fixe ), les portes, les boulins d'échafaudage ( poutre qui soutient le plancher d'un échafaudage ) ...Le houppier ( branches et ramification de l'arbre ) alimente les fours à tuiles, four à pain...

    Seuls les ouvrages temporaires comme les planchers d'échafaudage, les planchers provisoires, les grades corps ou les engins de levage utilisent un bois de résineux scié.

    L'abattage d'un arbre : un temps de préparation est nécessaire pour assurer la direction de la chute d'un arbre. A la hache, les bucherons réalisent une grande entaille pour diriger la chute. Puis, à l'aide du passe-partout ( scie à deux poignées ) les bucherons vont scier l'arbre jusqu'à ce qu'il tombe.

    Les bucherons réalisent également les tavaillons ( tuiles en bois ) qui recouvrent les toits de certains ateliers et de l'appentis du château.

    bucheron

    Le bûcheron plante un clameau afin de fixer le fut pour pouvoir l'équarrir

    bucheron taille des travaillons

    Un bucheron réalise des tavaillons

    LE FORGERON

    Le forgeron a un rôle indispensable sur le chantier. Sans forgeron, pas d'outils. Un tailleur de pierre use, déforme ou casse plusieurs outils par jour. Sa principale activité consiste donc à réparer ou fabriquer ces outils. Au Moyen-âge, le prix du fer était très élevé ( difficulté d'extraction, de transport, transformation ) l'économie est donc de mise. Le forgeron ne jette rien ! Le moindre outil usé ou cassé est transformé dans le foyer et sur l'enclume pour devenir un nouvel outil opérationnel.

    Le forgeron réalise également toutes les pièces métalliques du château : les gonds et les pentures de portes, les grilles de fenêtres, les 700 clous forgé du ont dormant.

    forgeron

    Le forgeron martelle une broche

    LE VANNIER

    Passionné de la première heure, preux chevalier...ami des hyrondelles... protecteur des oies...

    Le vannier fabrique de gros et solides paniers en osier à 2 ou 4 poignées appelés mannes. Ces paniers servent aux transport du mortier, de petites pierres, de la glaise... La chaux contenues dans le mortier brule l'osier. Le vannier doit donc régulièrement réparer ou refaire de nouvelles mannes. La longueur des anses s'adapte à la taille des hommes qui portent ces paniers. L'osier est récolté sur place et stocké à l’abri du soleil pour éviter qu'il sèche trop vite. Sachez qu'il défini la hauteur des anses en fonction de la taille des porteurs.

    vannier

    Le vannier réalise un fond de manne

    LES CHARRETIERS

    Deux chevaux de trait assurent les transports de matériaux sur le chantier. Bien dressés, exécutant les ordres à la voix des charretiers et d'un calme exemplaire, les chevaux du chantier sont capables d'exécuter des manœuvres et des déplacements d'une grande précision. Les chevaux assurent également le débardage en foret. Il est à souligné qu'ils bénéficient d'une grande attention en matière de soins et de bien être.

    LES ARTISANS DE GUEDELON

    Séance de manucure pour PALOMA, une belle jument de trait comtoise à la robe alezanne

    charretier

    Direction la carrière pour aller chercher des pierres destinées aux maçons

    LE CORDIER

    Personnage haut en couleur qui vous contera les milles et unes vertus des plantes qui poussent autour du chantier. S'il vous parle des orties, soyez sur vos gardes...Lol !

    Le cordier fournit le chantier en cordage plus ou moins longs et plus ou moins gros selon leurs utilisations.

    Les cordes de chanvre ou de lin sont utilisées comme ligatures sur le chantier. Plusieurs étapes sont nécessaires pour tresser une corde : après fixation des brins aux crochets du rouet, le cordier tourne ce dernier. Il obtient ainsi quatre torons ( un par crochet  ). Puis, il tourne le rouet jusqu'à ce que le carré mobile avance. Enfin, le cordier termine la corde en réalisant la boucle. 

    cordier

     
    « LA CONVERSION DES VIKINGS AU CHRISTIANISMETOI TOI MON TOIT.... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    teamteam
    Lundi 21 Octobre 2013 à 12:00
    excusez moi mais je doit rendre un dossier sur guédelon a la rentrer et en regardant bien votre site n est pas assez précis vous parler que des métiers vous ne dites pas quelle est la pierre qu ils utilisent désole pour le dérangement au revoir
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :