• LES PHILOSOPHIES ORIENTALES - Bouddhisme

    LE BOUDDHISME


    BOUDDHA
    est un personnage historique qui vécut de 560 à 480 avant JC sur les confins du Népal. Né de famille royale, celui qui devait devenir BOUDDHA, mène une vie opulente dans le palais de son père jusqu'à l'âge de 29 ans sous le nom de SIDDHÂRTA. Sortant du palais il rencontre un vieillard décrépit, un malade, un mort qu'on transportait, un ascète. Écoeuré de la vie qu'il mène, il s'enfuit sur son cheval, suivi de son écuyer et prend le nom de GAUTAMA. Il cherche la solution au problème des souffrances humaines, et essaye l'enseignement des brahmanes, puis l'ascèse pendant 6 ans avec 5 disciples. Il choisit une voie moyenne à mi-distance des ses deux expériences précédentes, s'installe "sous le figuier de l'intelligence" et médite. Il résiste aux tentations de Mara, dieu de l'amour et de la mort, qui lui envoi des filles qui tentent de l'attirer par les 64 magies du Désir. Il connaît alors l'illumination plénière, est affranchi du cycle des transmigrations, est parvenu au stade de BOUDDHA. Il pourrait entrer au NIRVANA, mais préfère ajourner cette délivrance pour montrer la voie aux autres. Entouré de ses 5 disciples il prononce son premier sermon à BENARES, et mourra 45 ans plus tard d'une indigestion de viande de porc... 

    Les propos de BOUDDHA ont été recueillis par tradition orale, puis par écrit pendant les 8 siècles qui ont suivi sa mort. Les textes sont nombreux. Le recueil dit: " triple corbeille ", qui est l'essentiel de la doctrine, est deux fois plus volumineux que la bible. C'est la doctrine du bouddhisme dit " de petit véhicule ". D'autres textes, en particulier pendant les sept premiers siècles de l'ère chrétienne, constituent avec les précédents la doctrine du bouddhisme dit " de grand véhicule " 

    Les premiers disciples de BOUDDHA furent des moines errants qui adoptèrent la robe jaune, ils firent voeux de chasteté et de pauvreté. A noter que dans les communautés les castes sont effacées. Les femmes sont admises, mais restent subordonnées. Le Bouddhisme, étant plus une discipline de vie qu'une vraie croyance religieuse, dans les monastères on peu vouer un culte à des divinités non Bouddhiques. Cette communauté humaine porte le nom de SHANGA. 

    Le bouddhisme "de petit véhicule" est centré, essentiellement à CEYLAN. Il est très individualiste. L'homme doit s'efforcer d'atteindre lui-même le NIRVANA, par le biais du " suprême détachement " ou ARHAT.

    Le Bouddhisme "de grand véhicule" s'est développé, dans l'Inde Septentrionale, et domine en Chine, en Coré, au Japon. Ce bouddhisme s'affirme plus altruiste que l'autre. A l'imitation de Bouddha on doit retardé son propre accès au NIRVANA en prêchant la bonne parole aux autres pour que tous y parviennent ensemble.

    Les sectes, la aussi, sont innombrables. On peut considérer d'une certaine façon que le Bouddhisme tibétain ou lamaisme comme un bouddhisme "de grand véhicule" chargé de mystiques Tantriques (magie, ésotérisme), et de civaïsme.

     
    LES CONQUISTADORS »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :