• PRINCESSE DAISY 1996 - 2011

     

      P6150010-copie-1.JPG

    Le 28 novembre 1996 une petite boule de poils blancs faisait son entrée dans notre famille.

     Trop frêle pour lutter contre ses frères et sœurs, les pattes avant arquées, la mâchoire déformée elle ne pouvait pas téter sa mère et dépérissait à vue d'œil. Avec tous ses handicaps elle était vouée à être rejeté par tous. Mais quelques jours après sa naissance, par le plus grand des hasards elle a croisé le regard de mon épouse. Ce fut un coup de foudre réciproque. Un amour indéfectible qui a duré plus de 14 ans.

    montage-1.jpg

    Certes les rendez vous chez le véto furent légions, les vacances tributaires des bons vouloirs des hôteliers, des restaurateurs et autres fournisseurs de loisirs. Se séparer de la petite princesse ne fût que quelques minutes impossibles. Evidemment plus questions de plages, de piscines etc...Les anecdotes ne manquent pas, récemment nous avons renoncé à un grand resto et diner dans une paillotte sur le bord de la route juste parce que la petite princesse était malade. Mais c'était le prix que nous avions accepté de payer pour notre plus grand plaisir et le sien.  

    montage2.jpg

    Depuis quelques mois elle était paralysée, elle aboyait pour que l'on puisse satisfaire ses besoins vitaux. Mon épouse savait quant elle avait soif, faim, envie de sortir... Elle dévinait et anticipait ses moindres désirs. La fusion était totale.

    Puis récemment en devenant progressivement aveugle elle stressait. Mon épouse se levait plusieurs fois par nuit pour la calmer. Mais ces derniers jours le stress a fait place à la douleur et nous avons du prendre une décision. Décision déchirante que nous avons prise le 7 janvier 2011. La douleur de mon épouse est immense, au-delà de l'imaginable incompréhensible pour la majorité des personnes. J'ai moi même été surpris d'avoir plus de peine pour la perte de cette petite chienne que pour la disparition de personnes très proche. Je suis incapable d'expliquer ce phénomène troublant.

      montage3.jpg

     
    « LOVE YOU TOO MUCH, comme toujours...ALLEZ MAMY COURAGE... »

  • Commentaires

    1
    cath
    Dimanche 16 Janvier 2011 à 12:00
    Bonsoir, en lisant votre post j'ai été émue par votre manière de présenter les choses car c'est ce qu'aurait pu dire mon papa s'il avait été moins pudique, cet amour qui l'unissait à son chien était souvent source d'incompréhension chez les autres, il refusait une invitation si son Titus n'était pas invité. Quand ce petit york nous a quittés en 1998 j'ai vu les larmes couler sur ses joues pour la première fois. Son souvenir est toujours très vivace et moi même j'ai une petite chienne que mes parents avait trouvé en 1994, elle aura 17 ans en février, elle ne voit plus bien, elle est sourde, tous les matins quand je me lève, j'ai peur de ne pas la voir sortir de sa niche et je sais qu'il faudra s'y résoudre un jour et ce sera très difficile pour moi mais aussi pour mes enfants, surtout ma fille qui lui voue une véritable adoration ....Bon courage
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :